fr / en
Etude Upward

Comment devient-on DRH du CAC40 ?

Les DRH du CAC 40 : un profil et parcours types ?

La nomination au poste de DRH d’un grand groupe représente pour beaucoup l’accomplissement ultime d’une belle et longue carrière dans les métiers des ressources humaines.

 

Afin d’en savoir plus sur les parcours et les mouvements de carrière qui mènent à ces postes prestigieux, nous avons souhaité décrypter les parcours des DRH du CAC 40 (étude menée en 2020 – cf tableau ci-dessous).

Qui sont-ils ? D’où viennent-ils ? Quel parcours ont-ils suivi pour en arriver là où ils en sont ?

 

Nous vous laissons découvrir les grandes lignes de notre étude.

I. Le visage du DRH du CAC 40

  • 42% de femmes contre 58% d’hommes

Si les femmes représentent 80% du secteur des ressources humaines, elles demeurent moins nombreuses en haut de la pyramide. Le DRH du Cac 40 est donc plutôt de sexe masculin.

Nota Bene : On note cependant que la tendance est à un rééquilibrage : en 2014, la ratio était de 78% d’hommes contre 22% de femmes.

 

  • Le ou la DRH du CAC40 a 49 ans lors de sa nomination

Si en 2020, les DRH du CAC 40 ont en moyenne 54 ans et sont en poste depuis 3 à 5 ans en moyenne, ils sont souvent nommés à leur poste à la veille de leurs cinquante ans.

 

  • 83% sont de nationalité française

Seulement 7 d’entre eux en 2020 sont d’origine étrangère.  Sur ces 7 profils, 3 d’entre eux évoluaient déjà au sein du groupe lorsqu’ils ont été promus DRH.

 

  • 14 à 15 ans dans des fonctions RH en moyenne

Ils ont 15 ans d’expérience RH en moyenne et 14 ans d’expérience opérationnelle (hors RH) . On verra cependant que les parcours sont clairement opposables entre des profils purement RHs et des reconvertis RH à un stade avancé de leur carrière.

 

  • 65% ont bénéficié d’une promotion interne

23 d’entre eux évoluaient donc déjà dans le Groupe avant d’occuper le poste de DRH. Parmi eux, 20 ont toujours évolué dans le même secteur d’activité.

 

II. Focus sur leur formation académique

1/ On peut devenir DRH d’un groupe du CAC 40 sans forcément être issu d’une grande école

A l’étude de leurs cursus académiques, se démarquent assez classiquement les prestigieuses grandes écoles françaises : on compte vingt-deux DRH du CAC40 diplômés du Top 5 des écoles de commerce ou du top 10 des écoles d’ingénieurs.

 

Ainsi, près de la moitié des DRH du CAC 40 présentent des formations académiques universitaires (en droit ou en RH) : la prépondérance des profils grandes école semble donc être moins flagrante sur ces postes que sur d’autres fonctions Codir.

 

 

2/ Les DRHs du CAC 40 ont suivi des formations académiques très hétérogènes et n’ont pas toujours une formation en RH

Les DRHs du CAC 40 sont passés par 5 types de formation académique réparties en quasi-égale proportion :

  • 29% sont passés par des cursus en Sciences politiques. Sciences Po Paris est d’ailleurs l’école la plus représentée dans le panel avec six alumni parmi les DRH du CAC40.
  • 27% des DRH du CAC40 ont suivi une formation juridique (pour beaucoup en droit social) ce qui les a conduits, en général, à s’orienter vers les fonctions RH très rapidement.
  • 21% sont passés par des écoles de commerce et ont plutôt suivi des parcours généralistes dans les meilleures écoles françaises : l’ESCP par exemple pour Beatrice LAZAT (Kering) ou HEC pour Claire PEDINI (Legrand).
  • 18% ont suivi une formation initiale en RH et ont obtenu souvent un master 2 RH à La Sorbonne, Dauphine ou au Celsa.
  • 20% des profils des DRH du CAC 40 enfin sont issus de grandes écoles d’ingénieurs ce qui peut sembler un peu contre-intuitif. Phénomène logique quand on comprend que beaucoup de DRhs se sont convertis aux fonctions RH en cours de carrière. Dans les secteurs à forte expertise technique (institutions financières ou industrie par exemple), une connaissance fine des enjeux opérationnels semble représenter un véritable atout pour un DRH. Cela peut expliquer cette proportion d’ingénieurs dans ces fonctions : Yves Martrenchar (Polytechnicien) par exemple chez BNP ou Laurence BARTHES (Centralienne) chez Dassault.

 

Ce qui est intéressant de noter, c’est que peu de profils reconvertis en cours de carrière ont pris le parti de suivre une formation complémentaire officielle en RH au moment d’appréhender les enjeux de leur nouveau rôle.

 

 

3/ Il existe 2 profils type de DRH au sein du CAC40 : les spécialistes des RH et les anciens opérationnels reconvertis en RH.

L’éclairage sur la formation des directeurs RH nous montre qu’il existe deux grands moyens de parvenir à ce type de postes : une carrière quasi exclusivement menée en direction des ressources humaines, ou bien une carrière menée en grande majorité dans des expériences opérationnelles.

Si 45% des DRH actuels des entreprises du CAC 40 ont réalisé l’intégralité de leur carrière dans la fonction RH, force est de constater que 20 % n’ont eu aucune expérience en RH avant d’occuper leur poste de DRH du CAC 40.

20 % des DRH du CAC 40 n’ont eu aucune expérience en RH avant d’occuper leur poste.

Etude 2020

1. Nos observations sur les parcours des spécialistes des RH

  • Des profils plutôt généralistes en RH et ayant éprouvé longuement leur rôle de DRH

80% des DRH du CAC40 ayant eu un parcours purement RH ont commencé leur parcours par des postes assez généralistes de consultant RH ou manager RH.

 

Ce que l’on remarque, c’est que peu d’entre eux ont occupé un rôle d’expertise sur un pan des RH avant de devenir DRH du CAC 40 : si on additionne toutes leurs années d’expériences professionnelles, ils ont passé en cumulé 415 années à des fonctions de direction RH, sur des scopes de plus en plus importants en général, contre 150 années dans des fonctions RH plus spécialisées (C&B, Formation, Relations Sociales, Recrutement, Dev RH…).

Même si cela challenge notre conception de ce profil, il n’y a a priori pas ou peu de passages obligés dans une fonction clé RH et donc aucune expertise RH particulière semble absolument nécessaire pour devenir DRH du CAC40.

 

  • En général, ils ont mis 7 ans pour obtenir un poste de Direction RH

Les DRH du CAC40 ayant eu un parcours purement RH ont accédé rapidement aux fonctions de Responsable RH/ DRH d’un périmètre. Ils ont mis, en moyenne, sept années pour occuper cette fonction et ce poste de Responsable RH/DRH d’un périmètre a été, en moyenne, leur 3ème poste.

Ce qui ressort, c’est donc l’importance d’assumer très tôt la gestion d’un périmètre RH dans son ensemble, et de comprendre les tenants et les aboutissants de la gestion RH d’une entité.

Les trajectoires sont ensuite assez linéaires pour les personnes qui arrivent en haut de la pyramide, avec en général un élargissement de périmètre continu au sein de leur(s) entreprise(s).

Il semblerait qu’aucune ouverture fonctionnelle (finance, marketing, DG…) soit  un prérequis pour accéder à un rôle de top management.

2. Nos observations sur les parcours des anciens opérationnels

  • Les reconvertis proviennent de fonctions variées

C’est un fait, plus de 50% des Directeurs des Ressources Humaines du CAC 40 n’ont pas reçu de formation RH et 55% d’entre eux n’ont pas commencé leur carrière dans des postes RH. Parmi ces personnes, 6 ont commencé en marketing ou dans des fonctions managériales ; 5 ont débuté leur parcours en finance et 5 dans des positions d’ingénieur. Enfin, 3 sont passés par des fonctions juridiques. Les reconvertis ont donc des profils variés et viennent de tous les horizons de l’entreprise.

 

  • Ils possèdent en général une longue expérience opérationnelle avant de basculer en RH

Le passage en RH intervient généralement tard dans ce type de carrière. L’expérience moyenne avant d’avoir un poste direction RH est de plus de 20 ans pour les personnes n’ayant pas un parcours orienté RH.

Pour réaliser la bascule vers une fonction de direction des ressources humaines, une expérience préalable en ressources humaines n’est pas une condition sine qua none. 13 DRH actuels du CAC40 ont obtenu ce poste sans aucune expérience RH en amont.

 

 

  • Ils connaissent en général parfaitement leur secteur et ont eu des postes éminents au sein de leur organisation

Parmi les DRH du CAC40, toutes les personnes, ayant une expérience RH inférieure à 5 ans, ont réalisé l’intégralité de leur carrière dans le même secteur d’activité. Cela montre qu’une faible expérience RH s’accompagne toujours d’une très bonne connaissance du secteur.

Parmi les 13 personnes sans expérience RH, 3 occupaient des postes de direction générale transverse en tant que CEO ou COO et 3 étaient secrétaire général. C’est par exemple le cas de Fréderic Mathieu, DRH d’Essilor, un ingénieur devenu DRH après un poste de président d’une filiale européenne de l’entreprise.  Tous les autres occupaient des positions dirigeantes dans leurs métiers d’origine tels que : directeur informatique, directeur juridique, ou encore directeur de communication d’un groupe.

ETUDE DRH CAC40

Pour quelles raisons recruter un DRH de Grand Groupe en externe ?

 

  • pour un parcours international
  • pour renforcer un contexte de modernisation & de changement
  • pour intégrer au sein de la fonction une expertise (juridique, sociale, numérique)
  • pour une complexification de la fonction

 

source

III. Les choix de carrière qui favorisent la nomination au poste de DRH

  • L’importance de la fidélité

Comme indiqué en début d’article, la majorité des DRH Groupe ont accédé à ce poste via une promotion interne. Une bonne connaissance de l’entreprise reste – bien  logiquement – un atout indéniable pour endosser ce rôle.

Nous avons d’ailleurs pu relever une autre statistique assez frappante : 45% des DRH du CAC 40 ont réalisé plus de 70% de leur carrière dans une même entreprise.

Nous notons aussi que les DRH sans expérience RH au moment de leur nomination ont quasiment tous connu 2 employeurs au maximum sur l’ensemble de leur parcours.

C’est par exemple le cas pour Armelle Levieux, pur produit d’Air Liquide. Elle a rejoint l’entreprise directement à sa sortie de Centrale Paris en sales et développement, suite à quoi elle réalisera par la suite toute sa carrière dans l’entreprise jusqu’à devenir DRH du groupe en Mars 2017, après être passé par un poste de directrice régionale Espagne.

 

Les DRH du CAC ont connu en moyenne 3 employeurs au cours de leur parcours, ce qui permet d’estimer l’importance de la stabilité dans leur parcours, pour gravir les échelons en interne plutôt qu’en externe.

 

  • Une exposition internationale est un plus

26 des DRH (65%) ont connu un poste à caractère spécifiquement international (hors France) avant leur nomination, qu’il s’agisse de la responsabilité d’une zone internationale, d’une filiale internationale ou d’une expatriation.

L’expatriation n’était pour autant pas un pré-requis sur ces fonctions jusqu’alors, puisque 22 DRH n’en n’ont pas connue au cours de leur parcours avant leur nomination. Cette dimension tend néanmoins à se renforcer années après années et il est probable que cela devienne un critère incontournable pour aspirer à la fonction.

 

  • Le passage quasi exclusif par des grands groupes

Assez naturellement, on observe que les DRHs du CAC 40 ont tous évolué dans des grands groupes internationaux pour l’essentiel de leur carrière.

En Bref

Le mot d'Upward

Que l’on regarde avec envie la carrière d’un DRH de grand Groupe, ou bien que l’on n’y aspire pas forcément, la lecture de ces parcours apporte quelques clés pour tous les professionnels RH qui se projettent dans des fonctions à haute responsabilité.

 

Chez Upward HR, nous faisons tout notre possible pour accompagner les candidats qui souhaitent faire une belle carrière dans les ressources humaines en proposant des opportunités professionnelles intéressantes et surtout en partageant nos conseils carrière auprès de tous !

Retrouvez tous nos articles & offres d'emploi sur LinkedIn

Merci de redimensionner votre écran pour accéder au site